Installation Electrique Rhône (69) : efficacité et bons tarifs.

N'hésitez plus, demandez un devis gratuit !

Electricien Lyon

09.72.51.25.32

Installation électrique, peut-on le faire soi-même ?

Vous avez l’habitude de bricoler ? Vous avez également de la connaissance en électricité ? Alors, rien ne vous empêche d’installer vous-même votre système électrique en respectant bien les normes d’installation. Pour un nouveau bâti, l’installation électrique fait partie des travaux du second œuvre qui succède souvent les travaux de plomberie. Tandis qu’une rénovation électrique s’effectue lorsque l’ancienne installation est obsolète, c’est-à-dire un système électrique qui date avant le 1er octobre 1981. Avec de la bonne volonté de faire, motivez-vous grâce à ce post. Retrouver les informations nécessaires indiquant par où commencer, comment respecter la norme électrique ainsi que les étapes primordiales pour une installation électrique réussie.

artisan electricien

Par où commencer ?

Prendre le rôle d’un artisan électricien est plutôt risqué mais bien possible. Effectuer soi-même son installation électrique peut se faire avec une bonne dose de connaissance en bricolage et en électricité. Ça y est, vous avez donc projetez d’installer vous-même votre système électrique, mais par où commencer ?

S’agit-il d’une construction ou d’une rénovation ?

Dans le cas d’une nouvelle construction, l’installation s’effectuera à partir de zéro. Pour une rénovation électrique par contre, les travaux seront en fonction de l’état de l’installation. Si celle-ci n’est pas conforme, de simples solutions comme l’emplacement d’une boche de terre et un différentiel au départ de l’installation peut suffire. Avec de conséquents dégâts, l’idéal est de dénuder la maison pour ne laisser que le gros œuvre et d’effectuer les travaux comme s’il s’agissait d’un nouveau bâti. Cela vous éviterait trop de dépense. Toutefois, les travaux d’ampleur appellent à recourir au service d’une entreprise d’électricité.

Quel type de raccordement ?

Le choix du raccordement dépend de votre consommation. Le plus souvent, un monophasé de 230 V standard suffit. En cas de grosse consommation notamment l’utilisation de four à induction ou d’un sauna électrique, un triphasé de 380 V s’avère nécessaire.

Évaluation du besoin

L’identification de vos besoins en énergie est primordiale afin de fixer le type d’abonnement auprès de votre fournisseur. Surtout sur les types de chauffage dont vous allez utiliser : convecteurs électriques, chauffage central, chauffage électrique, plancher chauffant, etc. Pourquoi ? Parce que certain branchement de câblages comme le contacteur jour-nuit va dépendre du chauffage.

Respect de la norme électrique NF C 15-100

En effet, manipuler de l’électricité peut être très dangereux. Les travaux demandent une extrême vigilance définie par des règles de base stipulées selon la norme électrique NF C 15-100 notamment pour toute la France. Le confort et la sécurité des personnes et des biens dépend du total respect de cette réglementation. Pareil que la connaissance d’un artisan électricien sur l’électricité, vous devez connaître parfaitement les séquelles de ces règles. Cette norme officielle prévoit la protection différentielle, les disjoncteurs, les prises de terre et renferme également les obligations de certaines pièces à risque : salle de bain, cuisine, etc. C’est pourquoi l’installation électrique appelle à prendre connaissance de cette norme en vigueur ainsi que les équipements minimum requis qu’elle renferme.

Réalisation des travaux : les étapes d’installation

Une fois la planification bien en place, il est temps de réaliser les travaux. Avant toute intervention il vous faut notamment éteindre les équipements sensibles et mettre en marche le disjoncteur général. Puis de vérifier la « hors tension » des circuits électriques concernés.

Installation du tableau électrique :

La pose d’un tableau électrique va définir l’élément sécuritaire de votre logis concernant l’électricité. Vous allez donc identifier sereinement la section de câblage pour l’alimenter. Il serait plus judicieux d’utiliser un logiciel Chantier chrono de Legrand ou 1.2.3 de Hager pour concevoir correctement le schéma du tableau.

Côté câblage :

Concernant les travaux de câblage électrique, il existe 3 types de poses :

  • 1. Lorsque les fils sont placés dans des plinthes ou des goulottes clouées sur les murs, il s’agit de la pose apparente.
  • 2. L’appareillage est encastré, mais distribué grâce à des saignées.
  • 3. Plus difficile et longue à faire, mais très discrète : la pose encastrée.

Le différentiel :

L’installation d’un disjoncteur différentiel protège la maison quand il y a surintensité ou court-circuit. Une fuite ou une perte de courant provoque une coupure instantanée de l’installation électrique grâce à ce différentiel. Remarquer que l’installation d’un interrupteur s’associe souvent au différentiel.

Faire appel à une entreprise d’électricité

Comme il est dit de plus haut, la manipulation d’électricité demande une extrême vigilance, d’un savoir-faire surtout sur les règles de base spécifiées dans la norme électrique NF C 50-100. Bénéficier avec certitude des travaux d’installation effectués dans les règles de l’art avec le service d’une entreprise d’électricité.

Pour vos travaux d’électricité que ce soit une nouvelle installation, une rénovation ou un dépannage électrique dans le département du Rhône et dans toutes localités de la région Rhône-Alpes et Auvergne, n’hésitez pas à nous contacter pour un devis gratuit au tél. 09.72.51.25.32 ou par formulaire de contact.

Zone d'intervention (69)

Services (69)

Liens promotionnels